La newsletter ne s'affiche pas correctement ? (cliquez-ici)
Facebook Aidons Marina
www.aidonsmarina.com

                       N’OUBLIEZ PAS LE MERCREDI 12 FEVRIER

Grand événement : opération poupée pour les cancers pédiatriques
Nous vous avons donné rendez-vous mercredi à 12h sur la passerelle du Palais de Justice de Lyon.

                                             VIENDREZ-VOUS ?

Nous comptons vraiment sur votre présence. Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien afin que notre cause soit entendue ! Nous espérons que la solidarité l’emportera et que nous serons au minimum 500 citoyens afin de représenter les 500 enfants qui décèdent d’un cancer chaque année en France.

A quelques jours de la Journée Internationale du Cancer de l'Enfant, nous n'avons pas obtenu de GARANTIE claire du gouvernement concernant le financement de la recherche sur les cancers pédiatriques, aujourd'hui délaissée par les pouvoirs publics.

Pire. Avez-vous entendu ce mardi 4 février, le Président François Hollande dévoiler le nouveau plan cancer 2014/2019 ? Il n’a évoqué aucune mesure concernant la recherche spécifique aux cancers pédiatriques (1ère cause de mortalité des enfants par maladie en France) malgré l’interpellation de plusieurs associations de parents et de décideurs politiques.

Le Président a initié son discours par une phrase encourageante : "la lutte contre le cancer doit aller au-delà des clivages politiques". Il a ensuite insisté sur « l'importance de la lutte contre les inégalités face au cancer ».
- sur la question des clivages politiques, comment se fait-il que la proposition de loi ambitieuse du député Jean-Christophe Lagarde, déposée en juin dernier et qui concerne le financement de la recherche sur les cancers pédiatriques, ait été co-signée par plus de 120 députés MAIS PAR AUCUN DEPUTE SOCIALISTE ???
Certains députés socialistes n’ont pas hésité à préciser par écrit que leur règlement interne leur interdisait de co-signer une proposition de loi émanant d’un autre parti…
- sur la question de la lutte contre les inégalités face au cancer, comment se fait-il que l’on permette aux laboratoires de choisir, SEULS, sans aucun regard extérieur, les programmes de recherche qu’ils souhaitent favoriser ? Rappelons que les cancers pédiatriques nécessitant des traitements spécifiques n’ont quasiment pas connu d’amélioration de guérison en 30 ans faute de recherche et d’intérêt pour les firmes pharmaceutiques… faute de rentabilité. C’est le cas des tumeurs cérébrales (second type de cancer chez les enfants). La survie a uniquement progressé sur les cancers pouvant être soignés avec des traitements « pour adultes ».

Enfin, Monsieur le Président de la République a évoqué le principe du « droit à l’oubli ». En effet, les enfants qui auront eu un cancer dans l’enfance, pourront vivre une vie d’adulte sans avoir à évoquer leur maladie passée. N’oublions pas que ce droit ne s’appliquera jamais aux enfants qui auront eu un cancer rare, celui qui n’intéresse pas les laboratoires et qui, donc, ne leur aura laissé aucun espoir de survivre…

Ainsi, nous constatons avec colère que les enfants sont, une fois de plus, les grands oubliés de la recherche. Ils ne bénéficient pas de la première lutte contre l’inégalité qui doit prévaloir :

                                    le droit de vivre, de guérir.

C’est pour cela que l'association de lutte contre les cancers de l'enfant AIDONS MARINA, épaulée par DONNER LA MAIN, DON DE SOI organisent une action médiatique forte le MERCREDI 12 FEVRIER dès 12h près du Palais de justice de LYON, avec la collaboration des pompiers sauveteurs de Lyon.

Que vous soyez parent ou non, touché au sein de votre foyer par le cancer ou non, vous êtes invité à participer. Merci de joindre Jean-Marc Roffat, coordinateur de l'événement, au 06.11.19.07.22 ou de nous envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour nous confirmer votre présence.

Pour sauver des vies d'enfants...Nous vous invitons à vous rendre sur la passerelle du Palais de Justice de Lyon le MERCREDI 12 FEVRIER à 12h, afin de lâcher dans la Saône une poupée, chacune symbolisant l'abandon que subissent les 500 enfants qui décèdent, chaque année, d'un cancer en France faute de traitement ou de recherche !
Pour lutter contre cet abandon, les manifestants présents se mobiliseront pour sauver ces poupées, par le biais des pompiers sauveteurs de Lyon.

Si vous n'êtes pas sur Lyon, n'hésitez pas à en parler à vos amis, famille, qui seraient dans la région Rhône-Alpes. Et continuez à interpeller vos députés et à faire signer la pétition sur le site de l'association EVAPOURLAVIE : www.evapourlavie.com

                               Les enfants comptent sur vous !

 

Billetterie en ligne